Imprimer

Assemblée Générale ordinaire des membres du club CR IIm, le samedi 26 janvier 2019... Une petite révolution se prépare...

Après 30 ans d'existence et un réseau électrique à l'échelle IIm qui a évolué au fil du temps et au gré des va-et-vient de membres et des envies, cette association va décider ce jour-là de faire un grand pas vers l'avenir. En effet, à sa fondation en 1988, les quelques membres fondateurs s'étaient réunis pour pratiquer ensemble le chemin de fer modulaire représentant un réseau à voie métrique, sous la forme de trains électriques de la marque LGB. Le but était alors que chaque membre, ayant créé ou non une gare dont il était le propriétaire, puisse retrouver ses amis le temps d'une exposition, en montant pour l'occasion une maquette modulaire, les modules de pleine voie étant eux la propriété du club. Des standards ont alors été définis: taille et forme des modules, connexions électriques entre les modules, mais aussi pupitres de gare assurant les circulations dans ces gares, et interface logique pour la circulation des trains en ligne en voie unique. Le système était alors forcément analogique: trains électriques en courant continu 2 rails, pupitres des gares composé d'un schéma des voies et de nombreux interrupteurs et lampes témoins, et sécurité des trains entre les gares par signaux analogiques et utilisation de relais électro-mécaniques. Cela a donné satisfaction durant de nombreuses années, démontrant ainsi la fiabilité du système, la justesse des choix effectués, et la qualité des réalisations. Et les années passèrent...

Entre-temps, des membres sont partis, ou ont préféré migrer vers le monde de la vapeur vive qui a alors justifié la création d'un deuxième réseau réservé à ces machines réellement chauffées à l'alcool (aujourd'hui, la préférence est à l'éthanol), au gaz, voire pour certaines au charbon. Ceux qui maîtrisent cette technologie prennent de l'âge aussi..., et la technologie elle-même a évolué, et trouver aujourd'hui des relais qui sont compatibles avec les cartes électroniques créées il y a tant d'années devient impossible. Que faire? Dessiner et créer de nouvelles cartes pour accueillir les relais électroniques du XXIe siècle, ou faire le grand saut vers le monde du digital? La présentation d'une solution basée sur la plateforme Arduino a convaincu l'unanimité des membres lors de la 31e Assemblée de l'association: les dés sont jetés, un groupe de membres dont certains sont pourtant retraités va se remettre aux études pour développer et documenter en interne tout un système matériel et logiciel destiné à la commande et à la gestion de la circulation des trains sur le réseau électrique du CR IIm!

Depuis début février 2019, l'un de nos membres travaillant dans ce vaste domaine de l'électronique de commande nous donne des cours destinés à comprendre comment se programme un micro-contrôleur Arduino, à rafraîchir nos mémoires ou à apprendre les bases de l'électricité et de l'électronique, avant que des ateliers se mettent sur pied pour discuter puis réaliser cette transition technologique. L'enthousiasme est plaisant à voir et agréable à vivre.

En ce qui me concerne, je viens tout juste de recevoir le colis contenant un Arduino Uno flambant neuf, et tout ce qu'il faut pour démarrer de petites expériences aussi amusantes que formatrices! Le logiciel Arduino IDE (version 1.8.8) a été installé sur mon portable sous Linux, mais aussi sur mon ordinateur de bureau sous Linux et même sur l'ordinateur iMac utilisé avec mon épouse.

Le prochain article traitera de la découverte de l'Arduino: qu'est-ce que Arduino? Quels sont les termes à connaître dans ce monde de l'Arduino? Et comment débuter...

À bientôt.

Affichages : 574